Le Portail de la Serrurerie

Que faut-il faire en cas de cambriolage ?

Share Button
Le cambriolage est en hausse, si par malchance vous êtes cambriolé suivez les indications suivantes:

Informez immédiatement votre assureur.

Selon l’article art. L. 113-2, al. 4 du Code des assurances, vous devez déclarer le vol ou la tentative de vol à votre assureur au plus tard dans les 48 heures qui suivent le vol, ou le moment ou vous en avez eu connaissance. Pour prévenir votre assureur, vous pouvez utiliser le téléphone ou le fax.

Nous vous conseillons d’appeler votre assureur, et si il y a urgence à réparer une porte fracturée ou une fenêtre cassée, de profiter de cet appel pour lui demander l’autorisation de faire réparer immédiatement les accès.

Quelques compagnies d’assurances ont mis en place des services d’intervention en liaison avec des artisans pour les réparations d’urgence à domicile dès la déclaration par téléphone.

Déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie,

Il est conseillé de commencer par déposer une plainte immédiatement après la découverte du vol, et au maximum dans un délai de 24 ou 48 heures.

Prenez soin de préciser que vous n’avez pas eu le temps de dresser la liste exhaustive des biens volés. Cela vous laissera le temps de vérifier avec soin et précision.
Demandez au moins deux copies de votre dépôt de plainte : l’une sera à envoyer à votre assureur avec la déclaration écrite de vol, l’autre à expédier le cas échéant (vandalisme sur des biens immobiliers en plus du vol) à l’assureur de votre propriétaire si vous êtes locataire.

Confirmez par écrit, dans les délais.

Vous devez adresser un courrier recommandé avec avis de réception dans les 2 jours qui suivent la découverte du vol.
C’est la date d’envoi de votre lettre qui fera foi. Prendre soin d’indiquer votre numéro de contrat d’assurance, vos coordonnées, ainsi que d’expliquer avec précision (date, heure, témoins, etc.) les conditions du vol et/ou la découverte du vol.

Adresser en pièce jointe à votre courrier le dépôt de plainte, ainsi qu’une liste dressant un premier état estimatif de vos pertes, avec si possible la date d’achat du bien, la copie de la facture, ou certificat de garantie, ou relevé bancaire avec le débit de l’achat, etc.)

Encore une fois, prenez soin de préciser que la liste n’est pas définitive, au cas où vous auriez oublié quelque chose.

Réagissez vite, car s’il y a retard et si l’assureur prouve que ce retard lui a causé préjudice, il peut vous refuser sa garantie ou minorer l’indemnisation.

Votre assurance peut ne pas jouer pleinement si…

Vous êtes resté absent trop longtemps. La plupart des assurances habitation comportent des limites à l’inhabitation.

Celles-ci sont le plus souvent de 30 ou de 90 jours dans l’année (les absences de moins de 3 jours consécutifs ne comptent pas). Au-delà, la garantie vol est suspendue.

Vous n’avez pas respecté les mesures de prévention indiquées dans votre contrat (votre porte d’entrée n’est pas blindée alors que votre contrat le prévoit, les volets de votre maison sont restés ouverts).

L’indemnité que votre assureur doit vous verser peut être réduite, voire même supprimée.

Si le vol a eu lieu en dehors des locaux assurés. Les caves ou dépendances ne sont pas toujours couverts.