Cambriolage sans effraction : le danger des « clés à percussion »

Le nombre de cas de cambriolages sans effraction a augmenté de +11% depuis 2006. En 2015, on estime le nombre de vols au domicile sans effraction à 46.000. (Source : enquêtes « Cadre de vie et Sécurité », Insee-SSMSI-ONDRP)

Causes d’un cambriolage sans effraction

Pour comprendre ces chiffres, il faut considérer les raisons possibles d’un cambriolage sans effraction. La première cause possible est une négligence de la part des occupants, soit par une mauvaise protection des points d’accès (porte non verrouillée, ou simplement « claquée » et donc ouvrable « à la radio »; fenêtre laissée ouverte), ou par une mauvaise gestion de leurs clés (perte, vol non suivi du remplacement du cylindre, copie frauduleuse par un tiers). Une seconde cause est l’utilisation de techniques d’ouverture non-destructive par un cambrioleur pour déjouer la sûreté de la serrure. Par exemple, les clés à percussion, crochetage, bypass, ou impression.

Constater le cambriolage de votre domicile avec la porte déverrouillée mais sans dégradation est perturbant. Cela peut même conduire la victime à douter d’avoir correctement fermé sa porte en partant ! C’est justement ce doute qui peut expliquer que 3 victimes sur 4 ne portent pas plainte lors d’un cambriolage sans effraction. Elles font également d’emblée une croix sur la possibilité d’une indemnisation par leur assurance. Ces techniques d’ouverture non-destructives existent pourtant bel et bien et ne se rencontrent pas qu’au cinéma ! Il est donc important de savoir que ces méthodes laissent des traces lors de leur utilisation sur une serrure. On peut donc mandater un expert d’assuré pour faire expertiser son matériel et faire ainsi valoir ses droits auprès de son assureur dans le cadre d’un cambriolage sans effraction.

Le danger des clés à percussion

Ces techniques sont plus silencieuses qu’une effraction. Elles peuvent donc intéresser les cambrioleurs pour cette raison. Cependant, la plupart d’entre elles demandent un long apprentissage et beaucoup d’entrainement pour être réellement efficaces, a tel point que seuls quelques professionnels les maîtrisent. Elle demandent généralement plus de temps que des techniques destructives (perçage, casse/arrachage du cylindre), et sont donc plus difficiles à mettre en oeuvre par un intrus. Selon le type de serrure, un matériel spécifique, coûteux, et a priori réservé aux serruriers et force de l’ordre s’avère même nécessaire (ex : les fameux « parapluies » pour serrures à pompes). Enfin certaines techniques comme l' »impression » relèvent d’avantage du champ de l’espionnage industriel que du cambriolage de particuliers. Pour toutes ces raisons, l’ouverture non-destructive peut donc vous sembler peu probable.

Pourtant, dans la pratique, une technique fait exception : le « bumping » ou clés à percussion. Il s’agit d’une technique utilisant des clés modifiés, lesquelles permettent à l’aide d’un maillet souple de transmettre des ondes de choc au cylindre d’une serrure, avec pour conséquence d’obtenir le placement correct et simultané des éléments internes, et donc son ouverture.

cambriolage sans effraction

Illustration d’un fonctionnement d’une clé à percussion

 

Rapide, peu coûteuse, et relativement discrète, le bumping ne nécessite pas des connaissances techniques pointues pour être mis en pratique. Cette technique est donc facilement applicable après seulement quelques minutes d’entraînement. Si celle-ci ne concerne que les cylindres à goupilles, des modèles haut de gamme y sont en revanche vulnérables. Pour compléter le tableau, des clés à percussion prêtes à fonctionner, pour le différentes marques de cylindres les plus courantes sur le marché français, sont très facilement commandables en ligne par tout un chacun. Le bumping est donc LA faille majeure des cylindres à goupilles, et il y a fort à parier que celui en service sur votre porte y soit vulnérable !

Se protéger d’une ouverture par « bumping »

En réponse, les principaux fabricants ont développé des cylindres plus ou moins résistants à ce type d’attaque. Certains cylindres sont par exemple équipées de goupilles spéciales pouvant absorber l’onde de choc d’une clé a percussion. La plupart des cylindres anti-bumping sont équipés de clés brevetées non copiables. Si vous possédez déjà ce type de cylindre, vous pouvez néanmoins commander une clé en ligne sur www.MesClefs.com, en toute sécurité et avec livraison d’usine.

Si vous n’êtes toujours pas protégé contre ce type d’attaque, vous pouvez acheter un cylindre de sécurité en ligne. Les modèles de haute sûreté des grandes marques présentent en effet des protections anti-bumping. Mais il peut être également utile de solliciter un serrurier de confiance titulaire du Label « Serruriers de France » pour sécuriser sa maison via un diagnostic sécurité de votre serrure, et être conseillé quant au choix d’un cylindre résistant à l’ouverture par clé à percussion.