serrurier seclin

Serrurier à Seclin, dans le Nord, SAFE HDF est une entreprise qui se démarque par l’utilisation de techniques d’ouvertures « fines », pour ouvrir sans dégât la porte d’un client.

Quelles techniques d’ouverture « fine » utilisez-vous ?

Dans le cadre des interventions d’urgence, notre entreprise use fréquemment de techniques dites « d’ouverture fine ».La plue connue étant le crochetage qui se réalise au travers de crochet et tendeur ainsi que d’outils « parapluies » pour les serrures de hautes sécurités.Il nous arrive également d’user d’un pickgun électrique qui automatise cette tache pour réduire le temps d’intervention.Nous utilisons également des bumpkeys (clé à percussion) permettant l’ouverture en créant un vide entre les goupilles passives et actives aussi bien sur cylindres paracentriques que sur cylindres radiales.Subsiste également les techniques d’auto-impression permettant de recréer une clé ou simuler la lecture au travers d’outils dédiés.En dernier, lieu le by-pass nous permet sur certain dispositif de fermeture d’user d’une faille de sécurité pour amener à l’ouverture.Bien qu’aléatoire, nous privilégions toujours ces méthodes avant d’envisager perçage, fraisage ou extraction du cylindre.

Quel est l’avantage pour le client ? 

L’usage de ces méthodes est plus valorisante pour notre profession.Elles permettent souvent de réduire le temps d’interventions et nous distingue au travers de cette expertise de la concurrence sujet a n’user que de méthodes dites « destructive ».Le client minimise par ailleurs les couts puisque ne nécessite pas (sauf volonté d’un cylindre plus qualitatif en matière de sécurité) le remplacement du cylindre, si toute les clés sont en sa possession dans le cadre du fermeture à double tour ou porte claquée.Ensuite certaines serrures sont munis d’un délateur (mécanisme anti-effraction permettant le blocage de la serrure en cas d’attaque destructive afin d’éviter que le cambrioleur ne puisse rentrer dans le domicile concerné), les méthodes destructives employées dans la profession comme, entre autre, l’extracteur peuvent enclencher ce mécanisme et augmenter les frais d’intervention.Il est a noter que l’usage des perceuses et meuleuses à batterie lithium n’est apparu que dans les années 90.Ces techniques sans dégâts étaient courante dans la profession à l’époque, ne pouvant rarement se brancher sur une prise électrique 220V.Se savoir faire ne concerne malheureusement aujourd’hui qu’un microcosme d’artisans.

Est-ce que cette compétence vous  a fait gagner de nouveaux marchés?

La maîtrise de ces techniques s’avère indispensable au travers de certaines interventions notamment auprès des huissiers.Dans le cadre d’une contestation de vacances locatives, si l’occupant réside toujours dans le lieu concerné, il doit être en mesure de pouvoir rentrer chez lui avec la clé dont il dispose.Au delà de notre métier, l’ouverture fine est avant tous une passion, très apprécié de nos clients, malheureusement rare dans le métier et sommes donc souvent contacté par prescription.Cette compétence nous a, en effet, permis d’envisager d’autres marchés notamment auprès des forces de l’ordre sujet à référencer des serruriers de confiance, compte tenu des multiples fraudes de dépanneurs tous corps de métiers profitant du caractère d’urgence relatif aux pertes de clés, porte claquées ou encore mesure conservatoire suite à effraction.

Rémy BAERT, société SAFE HDF