Le contrôle d’accés

  • Bouton poussoir : en principe en acier ou inox, c’est une pression sur le bouton qui permet de décondamner une porte. Il est relié par câble à l’alimentation de la serrure, du verrou ou de la gâche électrique. Alors que du côté de l’entrée, l’ouverture se fera par clef, clavier à code, lecteur de badges etc. Le bouton poussoir est généralement placé du côté de la sortie.

 

  • Clavier à code : souvent installé à l’entrée de la porte d’un immeuble, le clavier à code permet d’actionner à distance l’ouverture d’une porte. Ce système permet d’éviter la distribution de nombreuses clefs aux utilisateurs. En principe le changement de code peut se faire sans démontage, directement par la façade.

 

  • Gâche électrique : elle permet d’actionner le ½ tour d’une serrure grâce à une impulsion ou une rupture de courant.
    Fonctionnant en 12, 24 ou 48 volts, la gâche se pose face à la serrure. Elle est soit en applique ou à mortaiser selon le type de serrure. Vous n’avez pas à changer votre serrure pour adapter une gâche électrique, il vous suffit de vous adresser à un installateur professionnel.

 

  • Lecteur de badge : c’est un appareil relié au système d’ouverture qui lit une piste magnétique sur une carte et en fonction des autorisations définies sur cette carte, permettra d’ouvrir ainsi la porte. Les lecteurs de badges sont principalement utilisés dans le tertiaire, car ils peuvent définir des autorisations par porte, mais aussi en fonction de plages horaires définies.

 

  • Moto-verrou : c’est un verrou qui au lieu d’être actionné par une clef ou un bouton, est actionné par une impulsion ou une rupture de courant. Fonctionnant en basse tension, 24 ou 48 volts, il est manœuvré par un digicode, un lecteur de badge, un lecteur de proximité, un bouton poussoir, ou un interphone. Il peut être également actionné par une clef, en cas de panne de courant. Les moto-verrous existent en applique ou à larder. On retrouve ce produit par exemple pour la fermeture des sas de portes de banques.

 

  • Serrure électrique : permet d’être actionné (ouverture-fermeture) par une impulsion ou une rupture de courant. Fonctionnant en basse tension, 24 ou 48 volts, elle est manoeuvrée par un digicode, un lecteur de badge, un lecteur de proximité, un bouton poussoir, ou un interphone.
    Elle peut être également actionnée par une clef, en cas de panne de courant. Les serrures électriques existent en applique ou à larder.
  •  

  • Ventouse électromagnétique : On retrouve souvent les ventouses électromagnétiques dans les portes de hall d’entrée d’immeuble.
    Elles sont actionnées par un clavier à code, un Vigik, un contacteur, un interphone, ou un lecteur de badge.
    Elles répondent à tous les besoins en matière de verrouillage.
    Leur résistance à l’effraction varie de 150Kg à 600Kg. Ce qui signifie qu’une porte équipée de deux ventouses de 600Kkgs résistera à une poussée de 1200 kilos
    Fonctionnant par impulsion ou rupture de courant, elles peuvent être également compatibles avec les plus restrictives normes de sécurité.

 

  • VIGIK : Conçu et développé par La POSTE, VIGIK est un système élaboré de contrôle d’accès des prestataires de services : distribution du courrier, compagnies électriques, compagnies des eaux, ascensoristes, entreprises de proprété etc… aux parties commune des immeubles d’habitation.

    Vigik assure un filtrage des accès : Les allées et venues sont fortement limitées : le gestionnaire d’immeubles sélectionne lui-même les prestataires de services qui sont autorisés à entrer dans les parties communes des immeubles.
    La clé électronique Vigik reste active très peu de temps (de quelques heures à 3 jours maximum) : le badge des agents s’invalide automatiquement en fin de mission et devient inutilisable jusqu’à ce qu’il soit rechargé.
    Vigik simplifie la gestion : En cas de perte ou de vol de clés Vigik, le gestionnaire n’a pas à intervenir, car les badges se désactivent immédiatement après la plage horaire autorisée.
    Le gestionnaire programme en une seule opération l’accès de ses prestataires de services. A tout moment, il peut annuler une autorisation pour un prestataire, celui-ci ne peut plus alors pénétrer dans l’immeuble même s’il possède un badge actif.
    Vigik est multi-services : Vigik peut être utilisé par tous les prestataires appelés à intervenir dans les parties communes des immeubles : distribution du courrier, entretien des installations de chauffage, d’ascenseurs, d’électricité, de télécommunications, relevé de compteurs, nettoyage.
    VIGIK une innovation de La POSTE