Histoire de la Serrurerie

50 000 ans av. J.-C. 

L’homme de Cro-Magnon devait protéger sa famille et son butin de chasse de tous les visiteurs indésirables. Il devint « serrurier » et inventa la première porte. Il utilisait une énorme pierre bloquant l’entrée de la caverne et la faisait pivoter à l’aide d’un tronc d’arbre. Efficace mais peu pratique, ce fut pourtant un grand jour dans l’histoire de la sécurité. Beaucoup plus tard, on se servit de noeuds de corde très compliqués dont seul le propriétaire connaissait le secret.

3 000 ans av. J.-C.
La première serrure avec clé fut découverte en Égypte et date de quelque 3 000 ans av. J.-C. Elle était fabriquée en bois de teck, mesurait environ 2 pieds (60 cm) et contrôlait l’accès à un temple. On dévérouillait cette serrure au moyen d’une grande clé courbée, munie de goupilles de longueur et de disposition bien précises. On l’insérait à l’intérieur du verrou par une fente pratiquée à cette fin. Le principe de la serrure égyptienne était probablement un modèle dans l’évolution de la serrure. Nous en retrouvons l’influence dans les serrures utilisées à différentes époques, par exemple, au début du christianisme, chez les Celtes et dans toute l’Afrique du Nord.

Origine africaine
Les serrures d’origine africaine servaient à verrouiller les portes des silos à grains. D’inspiration égyptienne, elles fonctionnaient simplement sur un principe de clés et de goupilles de bois. Répandues en Afrique du Nord, ces serrures sont ornées de figurines sculptées symbolisant les esprits protecteurs et les mythes de différentes tribus.

Origine romaine
Les clés datant de 2 à 3 milles ans sont des pièces archéologiques intéressantes! Elles vous révèlent que les clés étaient faites de bronze et que Rome perfectionnait tous les genres de serrures dont les systèmes à poussoir et à rotation que l’on connaît aujourd’hui à l’aube du XX1e siècle. À l’origine, ces petites clés ornaient une bague; offertes par le mari à son épouse en signe de haute main sur le trésor de la maison ou pour verrouiller les coffrets à bijoux de la dame romaine.

La période médiévale
Cette période est souvent perçue comme une époque ayant subi une décadence esthétique, où triomphent les lignes lourdes, imposantes, sévères et répétitives. Pourtant, l’Europe médiévale exploitait l’orfèvrerie au maximum et a fait des chefs-d’œuvre en matière de serrurerie. C’est à cette époque qu’apparaissent les premières clés à anneaux représentant les façades d’édifices religieux. Sur certains modèles on y retrouvait une ornementation d’inspiration orientale.

La Renaissance
On
peut considérer que la meilleure période de l’histoire de la serrurerie est l’époque de la Renaissance. L’esthétisme de l’ornementation des clés et des serrures était tout à fait fabuleux. Des sculpteurs et artistes proposaient régulièrement des modèles complexes aux maîtres serruriers. Parfois, des personnages et des visages étaient représentés parmi des motifs à tendance organique. Certains ouvrages ont dû demander au moins deux ans de travail assidu. Le roi Louis XVI de France était lui-même serrurier et possédait un extraordinaire atelier où il passait la majeure partie de son temps à confectionner des serrures.

XIXe siècle
L’ère victorienne fait partie des courants de l’histoire de la serrurerie où l’ornementation est aussi importante que sa fonction sécuritaire. On pourrait dire que chaque modèle est unique. Le bronze est un matériau couramment utilisé en serrurerie. Les motifs floraux sont évidemment de mise dans la réalisation de ces pièces. XXe siècle Bien que l’ornementation et l’esthétisme des serrures y soient bien présents, l’aspect sécuritaire a pris un peu plus d’importance au début du siècle. On entreposait les biens de valeur, l’argent, les bijoux dans des coffres à l’épreuve du vol. Ces coffres, équipés d’un cadran à combinaison, représentaient un obstacle de taille à qui voulait l’ouvrir. Les banques de l’époque ont vite cru en ce genre de dispositifs. Un voleur cherchant à ouvrir leur coffre-fort en aurait eu pour 83 ans à essayer, 24 heures sur 24, de trouver la combinaison gagnante. Les voleurs ne reculant devant rien, ont vite compris que la meilleure solution était de kidnapper le banquier chez lui, dans la nuit!

Un chef d’oeuvre de serrurerie d’ameublement: