Quincaillerie et ferrures de bâtiment

  • Arrêt de grille : scellé au sol, souvent à bascule, il permet de maintenir le vantail d’un portail ouvert.

 

  • Arrêt de volet : pièce métallique qui permet au volet d’être maintenu en position ouverte. Existe à visser ou à sceller.

 

  • Béquille : pour actionner une serrure à mortaiser, vous avez besoin d’une béquille double qui traverse le fouillot -c’est la partie que l’on tient en main-  et qui permet d’actionner le demi-tour d’une serrure. De nombreux artistes sont à l’origine de créations dans ce domaine car la béquille est la partie visible de la serrurerie d’une porte et un ornement sur la porte. Les béquilles qui sont fabriquées en laiton, inox, pvc, fer forgé, sont fixées sur des plaques ou des rosaces.

 

  • Bouton de porte : de forme arrondie ou ovale, c’est soit le bouton central d’une porte qui permet de la tenir pour l’ouvrir ou la fermer. Lorsque c’est un bouton double, c’est le bouton intérieur extérieur qui manœuvre le fouillot d’une serrure en applique en principe horizontale.

 

  • Butée de volet : pièce métallique qui permet au volet de venir en butée lors de la fermeture. Existe à visser ou à sceller.

 

  • Butoir de porte : pièce métallique posée au sol ou en plinthe servant à ce que la porte ne cogne pas contre un mur. La porte butera sur le butoir.

 

  • Crochet contrevent : c’est une tige terminant par un crochet .De différents longueur et diamètres, le crochet contrevent permet de fixer en position ouvert un vantail de fenêtre ou porte.

 

  • Espagnolette : crémone à tige tournante servant à fermer une fenêtre ou une porte.

 

  • Ferme imposte : C’est le dispositif qui permet de fermer une imposte. Un câble est installé depuis l’imposte jusqu’à un dispositif de poignée qui permet de commander l’ouverture et la fermeture d’une imposte qui est en principe inaccessible à hauteur d’homme.

 

  • Ferme-Porte : c’est un appareil qui se pose en haut d’une porte et qui la referme automatiquement grâce à un principe de pignon-crémaillère.
    Les fermes-portes peuvent être fixés en applique sur la porte ou être encastrés dans la feuillure de la porte.
    Les fermes-portes doivent être compatibles avec des normes françaises et européennes pour équiper le bloc-portes coupe-feu.
    Vous pourrez obtenir le détail des normes sur le site de l’AFNOR.

 

  • Ferrure de coulissants : c’est l’ensemble d’accessoires utilisés pour la fermeture de portes coulissantes.

 

  • Ferrure d’oscillo-battants : C’est l’ensemble de pièces utilisées pour commander l’ouverture et la fermeture de châssis oscillo-battants.

 

 

  • Frein de porte ou pivot de porte : appareil encastré dans le sol et positionné en bas de la porte côté paumelles. Il permet de faire pivoter la porte à l’ouverture et la fermeture. Il fait également office de frein pour que la porte ne claque pas.

 

  • Garniture de porte : c’est le terme générique pour désigner les poignées sur plaques ou sur rosaces qui sont utilisées pour actionner le demi-tour d’une serrure. Les garnitures sont composées de béquille ou de bouton, et sont montées sur plaques ou sur rosaces. Les garnitures de portes sont aujourd’hui un véritable objet de décoration.

 

  • Loqueteau : c’est le terme générique désignant une pièce de serrurerie servant à bloquer des châssis.

 

  • Penture : Il s’agit de charnières rallongées en prise sur la porte utilisées pour des vantaux de volets ou de portes. Elles existent à visser ou à sceller. Elles sont également utilisées pour les portes en verre.

 

  • Sabot de portail : pour les portails à deux vantaux, le sabot servira de butée lors de la fermeture. Il est fixé au centre et les vantaux viendront terminer leur course sur la butée du sabot.

 

  • Sélecteur de fermeture : c’est un appareil en double L muni d’une roulette qui permet de définir l’ordre de fermeture des portes deux vantaux.

 

  • Verrou à coulisse : c’est le terme générique qui désigne un verrou qui se ferme sans clef et sans bouton tournant. Dans les faits, aujourd’hui c’est un verrou à tige plate plus ou moins longue qui se manœuvre avec un petit bouton ou un crochet. Le verrou de box, le verrou à douille, le verrou à vervelle sont des verrous à coulisses.

 

  • Verrou à vervelle : C’est un verrou de box équipé d’un levier beaucoup plus long. On retrouve souvent cette fermeture dans les écuries pour maintenir les portes fermées.

 

  • Verrou baïonnette ou verrou à douille : constitué d’une tige ronde, il vient fermer un vantail semi-fixe avec une poignée qui fait pivoter la douille. Se fixe verticalement en haut ou en bas de la porte. Existe à visser ou à sceller.

 

  • Verrou de box : comme le verrou à douille, il est constitué d’une tige ronde qui coulisse à l’aide d’un levier pour maintenir une porte fermée. Il vient se fixer horizontalement sur une porte. Le verrou de box est souvent équipé d’un porte cadenas qui sécurise la fermeture. Utilisé pour fermer des portes box ou des portes de caves.