Le cylindre de porte est le terme générique pour définir la partie active essentielle pour le fonctionnement de la serrure ou du verrou.

Sans cylindre de porte il n’y pas de fermeture.
Il peut être intégré dans les différents modèles de fermetures en applique, à encastrer, monopoints ou multipoints.
Il peut aussi être à lui seul une fermeture lorsqu’il est à came batteuse.

Ce sont les cylindres qui vont conférer à la serrure son niveau de sécurité.
Et c’est l’association du cylindre et de la serrure qui permettra à l’ensemble d’être testé et normé.
Les cylindres peuvent être rond, ou ovoïde, mais dans la plupart des cas le cylindre  sera aujourd’hui de type européen.
Pour les verrous à bouton, bien souvent le cylindre sera rond et fixé sur le foncet du verrou.
Pour les verrous deux entrées ou les serrures, ce sera un jeu de cylindre rond en deux parties.
Pour une boite aux lettres ce sera un contacteur.
Pour certaines serrures antipanique ce sera un cylindre à languette.
Pour les fermetures d’ameublement, il peut y avoir différentes sortes de cylindres appelés communément barillets.

Aujourd’hui il peut aussi être électronique ou électro-mécanique.


Pour des raisons d’interchangeabilité rapide donc économique, en terme de main-d’œuvre et d’intervention immédiate sur site en cas de perte ou de vol de clés.

 

Exemple d’un cylindre européen à bouton

La définition du choix du cylindre de porte passe aussi par le choix de la clé.
Son apparence et son mode de reproduction, que ce soit pour une clé plate, réversible ou ronde à pompe.
Certains termes sont usités pour caractériser un cylindre ou pour désigner un de ses composants: